Article 5 – Santé/Société – Oser y croire, l’idée d’un illuminé !

Index

1/ Ils y ont cru

2/ Ma propre expérience

3/ Oser y croire !

1/ Ils y ont cru !

« L’exploration spatiale, c’est comme l’exploration terrestre, on envoi d’abord des découvreurs un peu illuminés, ensuite des explorateurs, ensuite le grand publique. » La vidéo est en bas de la page

Thomas PESQUET TEDx Paris 2012

« Toute révolution, quelque soit son secteur passe par 3 phases : Ridicule – Dangereux – Évident »

Idriss ABERKANE (Dans son livre : Libérez votre cerveau)

Ces deux personnes touchent un point primordial dans notre évolution personnelle et je dirais même mondiale.

Lorsque l’homme arrive dans une phase de sa vie ou il doit se surpasser, son acte apparaît toujours comme illuminé, ridicule, pour lui ou pour les autres. Pourtant c’est la seul porte d’entrée qui puisse l’aider à évoluer, à grandir. Que ce soit, se lancer dans un nouveau projet, se surpasser face à un souci de santé ou même devoir se pardonner ou pardonner à quelqu’un, dans tous les cas l’idée de départ paraît ridicule, impossible dans notre tête.

2/ Ma propre expérience

Je remonte le temps trois ans et demi auparavant, cela fait maintenant quelques mois que la douleur s’est installée dans le bas de mon corps, je ne sais pas ce que j’ai et il me devient quasiment impossible de m’asseoir normalement. Je fais de mon mieux pour faire face à ma vie professionnelle et familiale mais arrive un moment ou je suis à bout. J’ai beau tout donner, il m’est impossible de croire qu’un jour tout ira mieux. Je m’effondre psychologiquement et commence à me faire des films «  A quoi ressemblera mon avenir ? Il est tout simplement impossible de vivre toute une vie dans ces conditions ! » Ceci me travaille tellement que le simple événement du quotidien devient dans ma tête absolument insurmontable.

On est en juillet 2015, je suis au plus bas moralement dans mon expérience de la névralgie pudendale, tellement bas que le médecin qui ne sait pas encore à l’époque ce que j’ai, décide de me donner un arrêt de travail de 15 jours..

Je rentre chez moi, j’ai l’un de mes chefs qui prend de mes nouvelles par téléphone et me pose la question suivante : Quand penses-tu revenir ? C’est un tel bazar dans ma tête que je ne sais quoi lui répondre. Conscient du besoin qu’il peut y avoir à mon entreprise, les seuls mots qui sortent de ma bouche sont : je ne sais pas ! Et dans ma tête le mot jamais tourne en boucle. L’idée de ne jamais pouvoir reprendre le travail commençait à me hanter et me rendre d’autant plus malade. (En réalité, cet arrêt de 15 jours sera le seul et unique que j’aurais durant toute cette expérience).

Je raccroche et au même moment ma copine revient de son job d’été, je suis allongé par terre (car je ne peux pas m’asseoir) et je l’entends raconter à mes parents sa journée de travail. Car à l’époque nous vivions chez eux. Elle nous raconte qu’elle devait nettoyer l’appartement d’un homme qui l’a déserté suite à un problème personnel qui le mena à une dépression importante. Elle nous raconta aussi que l’appartement était méconnaissable, un tas de détritus partout, avec des odeurs immondes dans toutes les pièces. Lorsque toutes ces paroles ont raisonnés dans mes oreilles, un mal intérieur s’est emparé de moi. C’est pour dire, à ce moment là, le simple fait de me lever pour passer le balais, (excusez-moi du terme mais c’est la réalité), j’avais l’impression que quelqu’un me rappait le périnée, le bas du dos et les parties génitales avec une râpe à fromage.

A ce moment là dans ma tête, cet homme c’est moi dans peu de temps. A cette période là il m’était absolument impossible de me dire qu’un jour je vivrai normalement avec cette douleur. La seul solution plausible était la guérison miraculeuse.

L’idée de vivre bien et épanoui dans ces conditions pendant des mois, voir des années, était totalement ridicule, car impossible selon moi.

Et pourtant j’ai gardé cette douleur à cette même intensité pendant plusieurs mois, je travaillais toujours, je faisais de mon mieux pour garder une vie dite normale, puis par la suite j’ai commencé à trouver des solutions pour l’apaiser. Jusqu’à arriver au diagnostique d’un spécialiste Nantais qui m’opéra deux ans après ce fameux juillet 2015.

Aujourd’hui la douleur est parfois présente mais à une intensité bien plus faible, il m’arrive d’avoir des crises. Parfois même, de plus en plus souvent, je ne la sens plus. Parfois elle revient, puis elle repart, mais à l’intérieur je me sens guéris*1.

Pourquoi ? Car je l’ai accepté dans ma vie, j’ai accepté cette idée qui me paraissait ridicule et impossible à une époque. Cette idée de vivre avec la douleur. Et devinez quoi ? Depuis ce moment là plus le temps avance et moins je la ressens.

A partir du moment ou je l’ai accepté j’ai commencé à grandir, à évoluer, à me sentir bien, je me suis lancé dans de nouveaux projets, j’ai même commencé à voir cette expérience comme constructive. Parce que lorsque vous cessez d’ignorer quelque chose et que vous l’accepter pleinement et simplement, il ne demeure plus devant vous mais derrière vous comme une expérience vécu. Et de là vous en sortez un aspect tellement constructif qu’il ne peut que vous faire grandir.

Elle m’a permis de prendre du recul sur ma vie, mes conditions de vie. Je me suis dit, est ce que le contexte professionnel qui prend aujourd’hui 90% de mon temps de vie en dehors du sommeil, me fait grandir ? Est-ce qu’il m’aide à prendre soin de moi et de ma famille? Est-ce qu’il m’apporte autant que je lui apporte ?

« Il faudrait peut-être que je change de boulot ! » Il y a encore peu de temps, cette idée me paraissait totalement ridicule, voir même impossible. Puis je me suis remémoré toute cette expérience que j’ai déjà traversé, celle qui me paraissait ridicule, impossible. Cette expérience qui aujourd’hui est mon moteur, qui me fait grandir, évoluer, rencontrer, partager, aimer. Et je me suis dit que si j’ai réussi à traverser ça, alors tout est possible dès lors que le ressenti, l’idée, viennent du plus profond de mon corps, de mon cœur.

3/ Oser y croire

Oser casser nos croyances préconçus. Oser voir plus loin, comme le dit Thomas PESQUET au début de la conférence ci-dessous « Il faut croire en la science fiction pour pouvoir avancer dans l’exploration spatiale ».

Alors osons croire en ce qui au premier abord nous paraît impossible, en nos projets, en nos rêves, en notre bonne santé, en tout ce qui vous porte et que les regards d’en face vous critiquent. Car si des personnes n’avaient eu l’audace et le courage de soutenir leur point de vue, la terre serait restée plate à nos yeux un bon moment, l’électricité n’équiperait pas nos logements *2, l’égalité des hommes n’en serait pas là ou elle en est aujourd’hui en inde en Afrique et même partout dans le monde… *3.

Il est peut-être pour certain ridicule de comparer une révolution intérieur telle que l’acceptation d’une maladie ou la mise en place d’un projet, au travail de Martin Luther King, Gandhi, Mère Térésa, Nicolas Tesla, Einstein… Mais à mes yeux toutes ces révolutions ont la même valeur. Car elles sont au départ l’idée d’un illuminé qui réussi toujours à plus ou moins long terme à changer le monde, à changer son monde.

Et lorsque vous êtes capable de changer votre monde, vous contribuez indéniablement à changer notre monde à tous.

Après tout, si vous étiez le héros d’une vie déjà faite pour vous ?

A très bientôt !

Michaël

*1 : La guérison n’est pas toujours celle que l’on attend, l’important c’est de vivre pleinement la vie qui nous est offerte.

*2 : cf Biographie de Nicolas TESLA

*3 : Martin Luther King, Nelson MANDELA, Gandhi…

Photo réalisée par Nicolas VERNEUIL

Envoyez-moi vos expériences de vie !

Si vous voulez partager une expérience, écrivez-moi sur la page « Contact » ou à l’adresse mail (contact@lecoupdoeilquiinspire.com).

Expliquez-moi en quelques lignes votre expérience de vie et ce que vous voulez transmettre. Je choisirai une personne par mois que j’irai rencontrer et interviewer.

Rendez-vous sur le site !

Rendez-vous sur le site https://le-coup-doeil-qui-inspire.com afin de suivre l’ensemble des événements et publications. N’hésitez pas à vous abonner au site afin d’être averti des publications.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :