Article 8 – Société – Se détacher du mode de vie occidental actuel, ou l’économie de la peur.

Index :

1/ La manipulation inconsciente

2/ Qui-suis-je réellement face à tout cela ?

3/ Se détacher du mode de vie occidental actuel ? Ou contribuer à le transformer ?

1/ La manipulation inconsciente

Que ce soit sous un aspect politique ou médiatique. Le marché du bien-être artificiel est devenu la base de nos modes de vie occidentaux actuels.

Des vagues d’informations nous éclatent au visage. Dans la majorité des cas ces informations sont basées sur la peur. Colportées par les journaux télévisé, la radio, internet, la manipulation s’y trouve sous deux formes.

  • Dans le meilleur des cas elle est inconsciente, l’équipe médiatique cherche simplement à faire de l’audience et tente de rendre attractif le contenu à partager sans pour autant vouloir consciemment manipuler.

  • Et dans le pire des cas, elle est consciente. L’équipe médiatique cherche délibérément à manipuler pour guider le public vers une idéologie.

Malheureusement, dans les deux cas, ces informations n’ont plus aucune authenticité car elles sont pensées pour manipuler directement ou indirectement le public.

Si nous l’acceptons, nous sommes bercé continuellement dans ce bain :

  • 6h30/ Nous nous levons le matin avec le radio réveil ou le portable qui nous glisse indirectement quelques infos.

  • 6h40/ Puis la salle de bain avec parfois la radio.

  • 7h15/ Le petit déjeuné parfois accompagné de la télé,

  • 7h35/ On grimpe dans la voiture direction le boulot avec la radio,

  • 8h00/ Arrivé au boulot, entre les mails, les onglets des réseaux sociaux qu’on ne peut s’empêcher d’ouvrir quelques minutes, voir plus.

  • De 8h00 à 18h30/ Tout ceci nourrit nos conversations du jour, créé parfois même des sujets chaotiques avec notre entourage professionnel, amical ou familial.

  • 18h45-19h00/ On arrive le soir chez nous, la télé retenti. Même si nous ne la regardons pas toujours, le son est là.

  • Entre 19h00 et 22h00/ Des petites visites sur les réseaux sociaux en parallèle.

  • 23h00/ Nous arrivons enfin au lit.

Ce flux d’information étant constitué dans la majorité des cas de la façon suivante :

2/ Qui-suis-je réellement face à tout cela ?

L’important c’est de prendre conscience que le seul responsable de ces impacts, c’est nous. Nous nous auto-manipulons en permanence, c’est nous qui acceptons d’ouvrir la porte à ces informations. Parfois même, c’est nous qui créons ces contenus pour nos projets professionnels ou autres.

« Ce qui me surprend le plus dans l’humanité ? Les hommes… Parce qu’ils perdent leur santé pour accumuler de l’argent, ensuite, ils perdent leur argent pour recouvrer leur santé. Et ils se perdent dans d’anxieuses pensées sur le futur au point de ne plus vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu » Dalaï Lama

Nous nous laissons porter par ce courant et tentons tant bien que mal de faire notre place au milieu d’une fiction. Car jusqu’à maintenant, rien de tout cela n’est vrai, mis à part dans notre tête.
Tout ce qui nous entoure est construit par nous tous, afin d’essayer de gagner notre pain en se manipulant l’un et l’autre. C’est devenu un effet de masse.

Mais qui-sommes-nous réellement face à tout cela?

Le bien-être c’est avoir confiance en l’autre, confiance en soi, c’est partager avec authenticité, c’est aimer, écouter, ressentir, contempler, s’inspirer, contribuer, aider, s’amuser… mais en aucun cas manipuler.
Tant que nous accepterons de construire ce monde, nous accepterons d’être à la merci de nous même et des autres.
Nous vivrons une vie fictive basée sur le regard de l’autre, avec un statut hiérarchique sans fondement authentique, ni sens.

3/ Se détacher du mode de vie occidental actuel ? Ou contribuer à le transformer ?

Lorsque nous sommes face à une situation déstabilisante, nous tombons face à deux cas possibles :

  • Accepter ce qui est, car nous ne pouvons faire autrement.

  • Ou alors, nous pouvons y faire quelque-chose. Dans ce cas, il faut dès maintenant tout faire pour que cela change.

« Dix personnes qui parlent, font plus de bruit que dix mille qui se taisent » Napoléon Bonaparte

Ce détacher de ce mode vie est un premier pas personnel qui nous aidera à coup sûr à retrouver nos réels besoins profonds. Néanmoins, le monde qui nous entoure contribue à notre équilibre quotidien. Si nous nous isolons du mode de vie actuel sans pour autant contribuer à son amélioration, c’est accepter de s’épuiser quotidiennement face à un monde qui ne nous ressemble pas.

  • Ce n’est pas le fait de médiatiser qui ne va pas. Mais la façon dont nous médiatisons. Imaginons que nous renversons la vapeur. Que tout ce pouvoir médiatique ne cherche plus à nous manipuler mais à nous rassembler.

  • Ce n’est pas non plus l’argent qui est fautive, mais ceux qui l’utilisent.

  • Ce n’est pas l’évolution technologique qui nous manipule, c’est nous qui ne savons pas l’utiliser correctement.

Contribuer à une vie plus humaine c’est simplement agir quotidiennement en tant qu’humain, et non en tant que manipulateur ou manipulé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :