LecturoThérapie – «La Terre est ma demeure» de Thich Nhat Hanh

Avec cette Autobiographie, Thich Nhat Hanh nous fait prendre conscience que le quotidien inspire chaque jour de notre vie. Il est l’essence des grands événements. Laver la vaisselle est loin d’être une simple activité désagréable.

« A mon avis, l’idée que faire la vaisselle est désagréable ne peut nous venir à l’esprit que quand on n’est pas en train de la faire ».

C’est par des choses simples que nous avons l’impression de changer de vie. Car notre vie reste notre vie. Que ce soit laver la vaisselle ou encore faire face à un soldat ennemi en temps de guerre, Thich Nhat Hanh nous partage de tout autres points de vues.

« Après avoir regardé en profondeur, j’en suis venu à me rendre compte que les Vietnamiens n’étaient pas les seules victimes de la guerre ; les soldats français étaient également des victimes. Grâce à cette vision profonde, j’éprouvais de la compassion dans mon cœur, et je ne souhaitais que le meilleur à ce soldat…

Dans d’autres circonstances, nous aurions pu devenir des amis proches, peut-être même liés par un amour fraternel. C’était la guerre qui nous avait séparés et qui avait installé la violence entre nous ».

Est-ce l’homme qui est victime de la guerre, ou la guerre qui est victime de l’homme. Face à cela, il n’y a qu’un seul point de vue qui puisse permettre d’avancer. Tout faire pour ne plus avoir à se poser la question.

C’est ce qu’a fait Thich Nhat Hanh en s’alliant à Martin Luther King et en partageant encore aujourd’hui ses enseignements au village des Pruniers.

Résumé sur la quatrième de couverture :

Dans la Terre est ma demeure, Thich Nhat Hanh nous livre son autobiographie. On y découvre que ce sage exemplaire, initiateur de la pleine conscience en occident, a traversé de nombreuses épreuves et s’est engagé dans des combats courageux qui ont façonné son enseignement. Jeune moine, il a fondé un bouddhisme révolutionnaire. Soucieux de lutter contre la pauvreté et l’injustice sociale, il a œuvré pour la paix pendant la guerre du Vietnam, s’est allié à Martin Luther King pour promouvoir les droits civiques, et a créé le village des Pruniers pour transmettre la méditation à tous.

Note Amazon et lecteurs: 5/5

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :